jeudi 27 avril 2006

Numéro azur 0811.020.300 fin de vie

Depuis mai 2005, le ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille a mis à disposition du public le 0811 020 300 (prix d’une communication locale). Ouvert du lundi au samedi de 08H00 à 20H00. Il s’agit d’un service téléphonique d'information, d'orientation et d'écoute sur toutes les questions relatives à la fin de vie. Il offre une aide pratique, psychologique, sociale et juridique à toute personne concernée : famille, proche, personne malade ou en fin de vie, professionnel de santé.

Coordonné par le ministère de la santé, ce service est géré conjointement par la ligue nationale contre le cancer et le centre de ressources national François-Xavier Bagnoud.

Il a pour mission de :
• Vous informer auprès de professionnels
 - Sur les besoins des personnes en fin de vie et atteintes de maladies graves et    incurables
 - Sur les façons d’accompagner ces malades
 - Sur le rôle de la famille et des proches auprès des personnes en fin de vie
 - Sur le rôle des soignants et celui des bénévoles d’accompagnement
 - Sur les structures spécialisées capables d’aider dans cet accompagnement, aussi bien à domicile qu'à l'hôpital
 - Sur les droits des patients et de leurs proches
 - Sur la fin de vie à domicile
 - Sur les démarches à effectuer après la mort d’un proche
-  Sur les soins palliatifs et comment aider une personne en fin de vie à soulager ses symptômes
 - Sur la morphine et les autres médicaments utilisés pour soulager la douleur
 - Sur les aides disponibles pour les accompagnants d’une personne en fin de vie
- Sur les questions difficiles (les directives anticipées, le rôle de la personne de confiance, le refus de l’acharnement thérapeutique, la demande de certains traitements actifs, les demandes d’en finir, etc.…)
 
• Vous orienter vers les structures locales
 - Ressources de soins locales
 - Associations d’accompagnement
 - Dispositifs complémentaires 
 - De la maladie grave et incurable
 - De la souffrance, des inquiétudes et de l’angoisse ressenties
 - Du sentiment d’impuissance et de dépendance vis-à-vis d’autrui
-  Des craintes et des peurs face à une mort prochaine
 - De la difficulté à faire face à un deuil
… et de tout autre sujet en rapport avec l’accompagnement d’une personne en fin de vie.

Un premier niveau, assuré par les téléconseillers de la ligne Cancer Info Service – tous professionnels de santé, infirmiers spécifiquement formés aux soins palliatifs et à l’accompagnement de fin de vie – va traiter les demandes d’information et d’orientation. Ils le feront grâce à une base documentaire très fournie et grâce à un répertoire des structures de proximité spécialisées en soins palliatifs et douleur.

 

 Deuxième niveau : Lorsque l’appelant demandera une écoute plus spécialisée et une disponibilité plus grande, il sera systématiquement basculé vers un deuxième niveau, situé dans les locaux du Centre François-Xavier Bagnoud.

 

 Ce nouveau service téléphonique se veut un outil de santé publique ; ainsi, en aucun cas, il ne vient se substituer aux professionnels sanitaires et sociaux et aux autres secteurs intervenant dans l’accompagnement de la fin de la vie.

La loi sur la fin de vie instaure le "droit au laisser mourir"

(27/04/05)

Récemment parue au Journal officiel, la loi sur les droits des malades et sur la fin de vie autorise désormais la suspension des soins médicaux dès lors qu’ils apparaissent "inutiles, disproportionnés ou n'ayant d'autre effet que le seul maintien artificiel de la vie". Des traitements anti-douleurs efficaces peuvent être administrés au malade "en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable" même si ces anti-douleurs ont pour effet secondaire de provoquer le décès plus rapide du malade.

 

 C’est ce qu’indique notamment la loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie publiée au Journal officiel du samedi 23 avril 2005.

Sur le site Légifrance, service public d’accès au droit :

Loi du 22 avril 2005 sur les droits des malades et sur la fin de vie

 Sur vie-publique.fr, ressources en ligne pour les citoyens :
Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire