jeudi 23 août 2007

L'agonie

 

L’agonie

Par Michel Cavey
Gériatre, soins palliatifs

Lundi 27 février 2006

L’agonie est la phase ultime de l’existence : c’est la période qui précède immédiatement le décès. Elle dure de quelques heures à un ou deux jours.

C’est une période importante à connaître car elle présente plusieurs particularités :
  L’agonie ne prévient pas, ou pas toujours. Elle survient volontiers dans un contexte où on ne l’attendait pas particulièrement, ce qui fait que non seulement elle peut prendre au dépourvu mais qu’on peut mettre un certain temps à comprendre que le malade agonise.
  Le diagnostic en est difficile : on s’inquiète souvent de signes qui ne sont pas graves et on manque l’interprétation d’autres qui sont importants. Par ailleurs il est difficile de faire la différence entre un malade qui s’aggrave mais pour qui une hospitalisation d’urgence va permettre d’inverser le cours des choses et un malade qui agonise et que rien ne peut plus sauver. Nous reviendrons sur ce point.
  C’est un moment impressionnant, où les professionnels les plus aguerris ont tendance à perdre leur esprit scientifique.
  Si l’agonie est détectée et reconnue elle implique des décisions particulières : notamment il n’y a le plus souvent aucune raison d’hospitaliser un malade agonisant.

Lire la suite de l’article très complet en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article40


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire