jeudi 29 novembre 2007

Plan « Alzheimer et maladies apparentées » 2008-2012

La maladie d’Alzheimer

Près de 350 000 personnes bénéficient d’une prise en charge pour affection de longue durée (ALD 25) de type maladie d’Alzheimer et maladies apparentées. Etroitement liée au vieillissement de la population et à l’allongement de la durée moyenne de vie, cette affection devrait continuer à progresser dans les prochaines années.

Ces chiffres font de la maladie d’Alzheimer et des troubles apparentés un enjeu majeur de santé publique. Celui-ci commence à être mieux pris en compte avec le lancement de deux plans d’action en 2001 et en 2004. Mais le défi à relever - en matière de recherche médicale, de prise en charge des malades et d’accompagnement des familles - nécessite des moyens à la hauteur des enjeux.

Présenté au début du mois de novembre 2007, le plan Alzheimer 2008-2012 traduit cette mobilisation des pouvoirs publics et des acteurs sanitaires et sociaux, en proposant des mesures et des moyens supplémentaires et innovants.


Le professeur Joël Menard a remis, le 8 novembre 2007, au président de la République le rapport de la Commission présentant les propositions relatives à la mise en oeuvre du plan national Alzheimer 2008-2012.
16-11-2007

Le rapport Ménard donne des pistes pour le futur plan Alzheimer
Le professeur Joël Ménard, qui préside la commission sur le plan national de lutte contre la maladie d'Alzheimer 2008-2012, a remis, jeudi 8 novembre, à Nicolas Sarkozy un rapport dans lequel il propose des mesures pour accélérer les efforts de recherche et améliorer la prise en charge des malades.

Les 28 recommandations vont servir de base à la future concertation avec les professionnels concernés, qui s'achèvera par l'annonce du plan par le président de la République avant la fin de l'année. La commission a développé quatre grandes orientations : mettre "le malade au coeur de l'action", porter une "vision pour l'Alzheimer", rechercher une "intelligence pour la médecine" et "déployer un accompagnement du parcours de vie".

En préambule, les membres de la commission rappellent le nécessaire respect du malade. La pathologie, qui touche près de 860 000 personnes en France et qui est très invalidante, nécessite "de penser autrement" et de "respecter au plus près les capacités de décision de la personne".

Ainsi, le diagnostic, "dont l'accès demeure un problème en France", doit être facilité par le renforcement des consultations mémoire, qui seront soumises à une nouvelle tarification hospitalière (un "bilan Alzheimer"). Comme annoncé par Nicolas Sarkozy en septembre dernier, l'annonce aux malades et aux aidants sera améliorée et, comme pour le cancer, un accompagnement médico-psycho-social sera proposé dans la foulée. Le médecin traitant, pour qui sera créé un "forfait Alzheimer", remettra au malade et à sa famille une "carte d'information", utile notamment en cas de crise. Un "référent medico-social" unique pourra être désigné.


Par ailleurs, selon les auteurs, le plan Alzheimer ne "doit pas être séparé de la reflexion globale sur l'aide à l'autonomie des personnes en situation de handicap et des personnes âgées". Une expérimentation dans les départements du droit universel à l'autonomie doit donc être mise en place sans attendre la loi, estiment-ils.

Documents téléchargable :
Rapport sur le plan Alzheimer 2008-2012 - 8.2 Mo - PDF



 

Voir aussi :

Maladie d'Alzheimer
Enjeux scientifiques, médicaux et sociétaux
Une expertise collective de l’Inserm

Paris, le 13 novembre 2007

Cet ouvrage présente les travaux du groupe d'experts réunis par l'Inserm dans le cadre de la procédure d'expertise collective (annexe 1), pour répondre à la demande de la Direction générale de la santé (DGS)a concernant la maladie d'Alzheimer et ses enjeux scientifiques, médicaux et sociétaux. Ce travail s'appuie sur les données scientifiques disponibles en date du premier semestre 2007. Près de 2 000 articles ont constitué la base documentaire de cette expertise.
Le Centre d'expertise collective de l'Inserm a assuré la coordination de cette expertise collective.

Assimilée pendant longtemps à un effet du vieillissement, la maladie d’Alzheimer est depuis
peu reconnue comme une vraie pathologie. Elle représente un enjeu majeur de santé
publique impliquant une solidarité nationale.

> Consultez le rapport directement sur son site d'origine
SommaireExtraits /

Vous avez besoin de la dernière version d'Acrobat reader pour lire les documents au format PDF.
Vous pouvez télécharger ce logiciel en cliquant ici

Expertise Collective
© Les éditions Inserm, 2007
101 rue de Tolbiac, 75013 Paris
ISBN 9782-85598-858-6