mardi 22 avril 2008

Mémoire, sujet : l'infirmier(e) face à la mort

« La souffrance des soignants n'est pas souvent prise en compte. Pourtant, ils assistent, de plus en plus fréquemment, aux derniers instants de vie de leurs patients dans des conditions parfois difficiles. Leur permettre d'exprimer cette souffrance passe par l'adaptation à de nouveaux comportements et la création de groupes de paroles au sein du service. »

                                                                                                                 Michèle LEGRAND


L'infirmier(e) face à la mort

"Et si nous en parlions"

 

Travaux de recherche effectués par :

SM DELBARD Céline, SGT FEVRIER Séverine, SGT PERON Cédric, SGT STEGRE Cathy

PROMOTION 1998 - 2001

Etre soignant n'est pas seulement l'accomplissement de plusieurs techniques de soins, c'est aussi le résultat de l'interaction entre son travail, son environnement et son lieu d'exercice

Cette profession, pour être plus précis, s'exerce par rapport au malade et à l'entourage de celui-ci, à l'équipe soignante, et à la société qui établi des règles, des droits et des devoirs.

Dans des services de fin de vie, le soignant est sans cesse confronté à l'idée de vie, de mort, de vieillissement. Il doit aider à vivre mais aussi à mourir. Parfois même il doit accomplir des gestes dont il ne comprend pas le sens. Il doit également faire face à des problèmes comme le manque de temps, le manque de reconnaissance, ainsi qu'à l'incompréhension (la sienne mais aussi celle des familles)

Favoriser la verbalisation de telles charges doit être une priorité pour le soignant
Pouvoir raconter ses émotions, savoir également que d'autres soignants partagent ces sentiments est un excellent moyen de libération des tensions accumulées lors de l'accompagnement des mourants.

Les expériences de tous sont alors partagées et chacun pourra apporter son soutien et son expérience à l'autre. Peut-être est-ce pour cela que l'équipe soignante du service de long séjour à la maison de retraite Beauséjour, souhaite pouvoir participer à des réunions qui associeraient l'équipe paramédicale et l'équipe médicale.

Notre travail met donc en évidence, au-delà du besoin de communication, que les soignants éprouvent un grand besoin de formation. La capacité à supporter la vue de la mort ou ce qu'elle représente est propre à chacun. Se retrouver dans ces situations à haut risque psychologique nécessite une préparation que l'on pourrait acquérir grâce à des stages encadrés par des professionnels.

    Dans ce travail, nous allons donc aborder dans un premier temps, le cadre de conceptuel qui définit l'anthropologie de la mort, les soins palliatifs, l'accompagnement, les patients en fin de vie ainsi qu'une approche des comportements des soignants face à la mort. Puis dans un second temps, nous parlerons du cadre d'étude, nous exposerons notre enquête et ses résultats, ainsi qu'une ébauche de solution.

  Ce mémoire très bien documenté est consultable en cliquant : 

 

  TABLE DES MATIÈRES

 

Introduction

1. Cadre conceptuel

1.1. Anthropologie de la mort
1.2. Les soins palliatifs

1.2.1. Historique
1.2.2. Définitions
1.2.3. Les textes législatifs

1.3. L'accompagnement

1.3.1. Le malade
1.3.2. L'entourage

1.4. Le patient en fin de vie

1.4.1. Les stades du mourir
1.4.2. Besoins psychoaffectifs et spirituels
1.4.3. La famille et le deuil

1.5. Le soignant face à la mort

1.5.1. Le travail de deuil
1.5.2. Les institutions en rapport avec la mort
1.5.3. Les mécanismes de défense des soignants
1.5.4. Le syndrome d'épuisement professionnel
1.5.5. Comment éviter le syndrome d'épuisement

2. Cadre d'étude

2.1. Présentation de l'établissement

2.1.1. Historique
2.1.2. Situation
2.1.3. Ses locaux
2.1.4. Capacité totale d'accueil
2.1.5. Le personnel

2.2. Le service de long séjour

2.2.1. Situation
2.2.2. Le personnel
2.2.3. Objectifs et outils du service

3. Problématique
4. Hypothèse
5. Enquête

5.1. Méthodologie de l'enquête
5.2.
Analyse de l'enquête
5.3. Conclusion de l'analyse

6. Les solutions proposées

Conclusion

Bibliographie

Annexes




Voir aussi :
Le syndrome d'épuisement professionnel des soignants face à la fin de vie :

1. La notion générale d'épuisement professionnel

2. La spécificité du "syndrome" face à la mort

3. Les outils d'évaluation, la prise en charge, la prévention



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire