jeudi 21 mai 2009

Soignants en souffrance : Quelle est l’ampleur du phénomène ?

Tous les soignants le répètent : leurs conditions de travail se dégradent. Tour d’horizon de la situation au sein de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, avec Madeleine Estryn-Béhar, médecin du travail à l’AP-HP, Réjane Prestail, secrétaire du CHSCT central de l’AP-HP, membre de la CGT, et Sylvie Lefelle, secrétaire du CHSCT de l’hôpital Charles-Richet, également membre de la CGT.

Un tiers des personnels paramédicaux abandonnent leur carrière en cours de route. De leur côté, les médecins affichent des taux élevés d’épuisement professionnel. À l’origine, l’intensification du travail liée au manque de personnel, toutes catégories confondues. À l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), premier hôpital de France, tous les signaux sont au rouge.


Les professionnels de santé semblent être de plus en plus nombreux à vouloir quitter la profession. Quelle est l’ampleur du phénomène ?

Madeleine Estryn-Béhar. On estime qu’environ un tiers du personnel médical abandonne sa carrière en cours de route. Selon l’enquête Presst-Next de 2003-2006, 13 % des aides-soignants, 15 % des infirmiers et 16 % des infirmiers spécialisés y pensent au moins une fois par mois. L’étude Sesmat révèle que 17,4 % des médecins salariés sont dans le même cas. Ces chiffres datent de 2005 et nous sommes en 2009, sachant que la situation ne s’est pas améliorée.

 

Suite de l'article

 

Source de l'article : http://www.humanite.fr

Article paru le 19 mai 2009

 

Madeleine Estryn-Béhar est Docteur en ergonomie, Médecin du Travail à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. Spécialiste des stress et souffrance des personnels, elle a publié plusieurs ouvrages ou articles professionnels.

Bibliographie de ESTRYN BEHAR

 

Voir aussi :

21/11/2008 - "Le travail d'équipe facilite tout", selon Madeleine Estryn-Béhar, auteur d'un livre sur le bien-être des soignants au travail

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire