samedi 21 janvier 2012

Pfizer : Echec de son médicament expérimental pour traiter l’Alzheimer

Alzheimer: échec d’un traitement expérimental

C’est la fin d’un espoir pour des milliers de patients. Hier, dans un communiqué de presse, le groupe pharmaceutique Pfizer notifiait l’échec de son médicament expérimental pour le traitement de la maladie d'Alzheimer. Cette annonce intervient alors que ce futur médicament était en test clinique de phase III, ultime étape avant la demande de mise sur le marché. 

Maladie neurodégénérative touchant le plus souvent les personnes âgées de plus de 60 ans, la maladie d'Alzheimer entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, et notamment de la mémoire. Actuellement, on estime qu’un peu plus de 800 000 français sont atteints. Au-delà de 85 ans, une femme sur 4 et un homme sur 5 sont diagnostiqués Alzheimer. Actuellement, aucun traitement ne permet de soigner cette maladie. Les quelques médicaments disponibles ont une efficacité limitée : ils n’enrayent pas la maladie, mais ralentissent sa progression et améliorent la qualité de vie des personnes atteintes.

Les laboratoires Pfizer, associés pour l’occasion à la société californienne de biotechnologies Medivation, espéraient, avec leur nouvelle molécule, la latrepirdine (Dimebon®) changer cette situation.

Malheureusement, cette dernière n’aurait pas apporté la preuve de son efficacité. Utilisée en association avec un traitement déjà existant, l’Aricept, pour soigner les patients atteints de formes légères à modérées de la maladie, cette molécule n’a montré, d’après les chercheurs, aucun bénéfice.

Pour en arriver à cette conclusion, la molécule a été testée en "double aveugle" pendant au moins quatre mois, sur un peu plus de 1 000 patients.

Malgré cet échec, les laboratoires Pfizer ont réaffirmé leur volonté de continuer à financer la recherche contre la maladie d’Alzheimer. 

source : www.informationhospitaliere.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire