vendredi 3 février 2012

Signer l'Appel pour la dignité de la personne, légalité et la solidarité en fin de vie

 
Madame, Monsieur,
 
La proposition 21* du programme de François Hollande vient de relancer le débat sur la légalisation de l'euthanasie dans l'espace public. Sa formulation, ambiguë, est déjà propice à toutes les interprétations: une nouvelle mobilisation s'impose.
Une fois encore, elle ne procède pas d’une revendication partisane. Chacun connait la diversité des convictions politiques, philosophiques ou religieuses qui nous animent le Collectif Plus digne la vie. Elles sont représentatives de l’ensemble des opinions de la société française.
 
Nous souhaitons vous associer à notre Appel pour la dignité de la personne, légalité et la solidarité en fin de vie. Cette initiative affirme à nouveau les principes fondateurs de non-abandon, de sollicitude et de fraternité dans les situations de grande vulnérabilité et de fin de vie, dans une période où ils semblent se retourner contre eux-mêmes.
Il est ainsi capital de rappeler les implications réelles de la légalisation de l'euthanasie sur le plan démocratique (place de la personne vulnérable, égalité d'accès aux soins, principe de fraternité) comme en termes de santé publique (à travers notamment les graves dérives observées dans les pays qui l’on légalisée).
En vous mobilisant et en faisant connaître cet Appel à vos amis et à votre entourage, vous affirmez avec nous des valeurs démocratiques qui fondent les termes de notre société.
 
 
Bien sincèrement
 
L'équipe du Collectif Plus digne la vie
 
 
*Nous vous invitons à ce propos à consulter l'éditorial du site, Comment comprendre la proposition 21 du programme de François Hollande ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire