lundi 21 avril 2014

J-Y Revault : un auteur prolifique autour de la fin de vie

Avec une vingtaine de livres à son actif, cet auteur-conférencier inclassable, au parcours de vie peu banal (n’est-il pas allé à pied jusqu’à Jérusalem ?) donne depuis des années la part belle à l’accompagnement des personnes en fin de vie.
 
Parmi ses livres les plus connus, fruit de son expérience personnelle :
« L’accompagnant – Ultimes messages de vie » publié chez Jouvence, qui évoque les doutes et questionnements d’un accompagnant bénévole en unité de soins palliatifs. Cet ouvrage, recommandé par de nombreuses associations d’accompagnement est préfacé par l’une des plus grandes spécialistes de la question, Rosette Poletty. Récemment encore, sur ce même sujet, il est intervenu dans une formation de clown-accompagnant. Enfin, il a créé une pièce de théâtre, intitulée « La mère Louise et le père Joseph face à la mort », pièce jouée dans plus de 50 villes en France et en Suisse.
 
En 1998, après avoir « fait » Compostelle à pied, il part, toujours seul et à pied, jusqu’à Jérusalem, qu’il atteindra au prix d’aventures étonnantes qu’il relate dans un livre paru en 2013 chez Trédaniel : « Les 7 démons sur le chemin du pardon ». A sa façon, ce livre traite aussi de la fin de vie.
 
Son dernier roman paru fin 2013 : « 1943 : des moutons et des loups » lui a été inspiré par les confidences, pour ne pas dire les confessions, d’un homme en fin de vie. La dernière partie du livre traite principalement de l’accompagnement de cet homme qui, après avoir libéré sa conscience, mourra dans ses bras.
 
Parmi ses autres livres, il faudrait aussi citer La petite fille et la Tordue (ed. du petit pavé), un conte initiatique dans lequel une petite fille de 12 ans part en quête de sa mère… disparue. Mais aussi Mina, l’héroïne venue d’ailleurs, dans son roman « Dis, c’est quoi ton chagrin » (Dorval éditions), qui se fait accompagnante (quelle sagesse !) d’un vieil homme à la dérive.
 
D’autres livres, comme le recueil de nouvelles « Passages », ou bien l’étonnant « Les médecins i’ croivent que j’suis fou », dialogue entre un jeune de banlieue et son psy, abordent aussi ce thème de la fin de vie.
 
Enfin, comment passer sous silence cet ouvrage sur lequel repose le travail de JY Revault depuis qu’il a créé La thérapie par l’écriture (1992), publié également chez Jouvence : « La guérison par l’écriture ». Dans cet ouvrage, il est beaucoup question de mort, mais cette fois de mort symbolique, avec notamment un chapitre passionnant, intitulé « Mourir pour renaitre ».  On retrouve encore la mort et le passage dans son dernier essai (paru début 2014 chez Chroniques sociales) : « Rires et pleurs en stages d’écriture », puisqu’il anime depuis plus de vingt ans des stages et w.e d’écriture en France et en Suisse. Le prochain w.e d’écriture primitive aura lieu à Aix en Provence, les 24 et 25 mai 2014.
 
Cet homme étonnant, s’il s’intéresse à la mort, dont il dit lui-même que de « l’envisager est une formidable source de vie », s’intéresse aussi à la Vie. Plusieurs de ses livres la chantent, et notamment ce magnifique album « L’Alphabet des baisers », paru en 2013 aux éditions Contre-dire. Vingt six baisers superbement illustrés, à tester de toute urgence !
 
Tous ces livres peuvent être acquis auprès de votre libraire ou commandés directement à JY Revault qui vous les enverra (avec dédicace) en le contactant directement au 02 28 10 28 42, ou bien par mail : jyrevault@yahoo.fr
 
Vous pouvez aussi consulter son blog « Ecrire-pour-se-guérir »
 
« L’accompagnant – Ultimes messages de vie »
http://www.decitre.fr/livres/l-accompagnant-9782883531895.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire