dimanche 27 février 2011

Vieillir en France : 80 ans et après ?

 

Capture-d-ecran-2011-02-27-a-19.35.32.jpgLe gouvernement Français a fait de la dépendance un de ses chantiers prioritaires de l’année 2011. Derrière se vocable technique, quelles sont les réalités qui se dessinent ? Le Monde.fr a choisi de partir à la rencontre des vieux qui peuplent notre pays, ils ont entre 80 et 90 ans, ils vivent à Paris, en banlieue, à la campagne.

Ils sont seuls ou en couple, autonomes ou indépendants. Ils connaissent les joies ou les peines d’une longue vie ou les affres de la solitude maintenant que leurs proches sont morts ou habitent loin. Ils sont nos parents ou nos grands-parents, ces hommes et ces femmes qui vivent de plus en plus longtemps.

 

A travers vingt portraits d'octogénaires, Le Monde a tenté de tracer un portrait de la France qui vieillit, de ses plaisirs et de ses peurs.

Dans ce webdocumentaire sous forme de vidéo, vous pourrez rencontrez Monique, le rire le plus sonore de sa maison de retraite, Roger qui cherche une femme pour faire une dernière fois l’amour, Geneviève, la plus vielle slameuse de France… 

Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux « thèmes » et aux « portraits ».

http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2011/02/25/vieillir-en-france-80-ans-et-apres_1461412_3224.html

 

Source de l'article : LEMONDE.FR | 25.02.11 |

lundi 14 février 2011

Les petits frères des Pauvres : Bénévolat d'accompagnement

http://www.petitsfreres.asso.fr/icones/accueil/logo.gif

Objectif : Accompagnement personnalisé d’hommes et de femmes isolés, en situation psychologique difficile, handicapés ou malades ; à domicile, en hébergement collectif et en institutions hospitalières. En partenariat avec les services médico-sociaux et institutionnels. 

Je veux être bénévole
Vous avez envie de nous rejoindre, vous pouvez choisir entre 3 types de bénévolat selon le temps dont vous disposez : l'accompagnement de personnes âgées sous toutes ses formes, la participation au fonctionnement des petits frères des Pauvres ou une aide ponctuelle. 
Public accompagné
Les petits frères des Pauvres s'engagent auprès des bénévoles et les accompagnent dans leurs actions : soutien, formation, orientation.
Etre bénévole aux petits frères des Pauvres, c'est être un "maillon" de l'accompagnement : votre action ne peut se concevoir sans le partage au sein d'une équipe.
Les petits frères des Pauvres favorisent l'engagement de proximité. Pour devenir bénévole, poussez la porte d'un de nos lieux d'action.
Vous avez des questions, vous pouvez contacter notre numéro national :
N° Indigo : 0 825 833 822 

Ce numéro vous permet de contacter les petits frères des Pauvres près de chez vous (0,15 € la minute).
OU cliquer sur le lien : http://www.petitsfreres.asso.fr/

Accompagnement des personnes gravement malades
Les bénévoles assurent une présence auprès des personnes gravement malades ou en fin de vie à domicile et à l'hôpital. Cette action est menée en étroite collaboration avec la famille, les amis et les professionnels de la santé qui entourent les personnes afin de les soutenir face à l'épreuve de la souffrance et du deuil.

Les bénévoles sélectionnés et formés font équipe avec des permanents professionnels qui assurent la coordination et le suivi des services rendus.L'Association est aussi un lieu d'accueil, de rencontres, de formation continue pour tous ceux qui sont engagés dans l'accompagnement des malades en fin de vie à domicile et à l'hôpital.

Tous les détails en cliquant ci dessous https://www.petitsfreresdespauvres.fr/benevolat/accompagnement-des-personnes-malades.html


 
 


Pour Toulouse : 
Adresse : 97, rue Riquet - 31000 Toulouse 
Tél. : 05 61 62 05 05 Fax : 05 34 41 36 19


 Ils expriment spontanément comment leur choix de donner du temps transforme leur vie personnelle. Une équipe de permanents attentive et professionnelle, une vie associative chaleureuse et rassurante, soutiennent leur action et lui donnent une dimension citoyenne.



Association Jalmalv : 20 ans d'accompagnement en fin de vie

 Depuis 1987, l’association « Jusqu’à la mort, accompagner la vie » (JALMALV) propose : 

- un accompagnement bénévole auprès des personnes en fin de vie par une présence humaine et  chaleureuse ;

- une écoute, un soutien aux familles ou aux proches avant, pendant et après le décès d’un être cher ;
- un espace de parole, d’écoute et de soutien auprès des personnes en deuil.

La société contemporaine jette souvent sur la personne en fin de vie, malade ou atteinte par le grand âge, un regard qui la dévalorise, l'isole, qui aggrave sa souffrance, fait naître en elle un sentiment d'indignité. Cette attitude, ce regard et le discours qui les accompagne, conduisent au désespoir et à l'exclusion quand ils ne conduisent pas à provoquer délibérément la mort du malade.

Un autre regard est possible : il reconnaît à travers celui ou celle qu'atteignent la maladie mortelle ou la grande vieillesse, un être humain à part entière. Il ne voit aucune valeur propre à la souffrance, mais il reconnaît pleinement la vie humaine et sa dignité dans la traversée de la souffrance ainsi que dans les solidarités qu'elle suscite pour la soulager.

JALMALV résulte d'une telle prise de conscience. Pour que les conditions d'accueil et de soins des malades proches de leur fin changent dans nos pays, ce sont notre regard, nos mentalités et nos attitudes face à la souffrance et à la mort qui doivent évoluer et entraîner un courant d'opinion.

Ce site dit pourquoi et comment nous agissons au plan local et au plan national afin que le mourant soit reconnu comme un vivant jusqu'à son dernier souffle.  

PREAMBULE

La Fédération a pour but :
1 - de promouvoir une recherche sur l'ensemble des besoins des personnes en fin de vie ;
2 - de contribuer à faire évoluer les attitudes face à la mort ;
3 - d'améliorer, dans le souci de la globalité de la personne, le soutien tant des malades en phase terminale que de leur famille et des soignants ;
4 - de reconnaître pour les accompagnants bénévoles, les familles et les soignants, la nécessité de l'échange, d'un soutien et d'une formation en cherchant avec eux les moyens ;
5 - de contribuer à l'amélioration de l'accompagnement des malades mourants là où ils se trouvent ;
6 - d'encourager et de participer à la création de lieux où accueillir et soigner, si possible avec leur accord, des malades en phase terminale.
Ces lieux ayant, grâce à une étroite collaboration des soignants, des médecins, des bénévoles, des ministres du culte, des familles et des amis, les objectifs suivants :
• Prendre en compte la souffrance du patient dans ses différentes composantes physiques, morale, spirituelle et sociale. Viser en particulier à soulager la douleur physique.
• Chercher et enseigner une meilleure manière de traiter et d'accompagner les mourants.
7 - Pour la Fédération, l'accompagnement et les soins palliatifs qu'il comporte doivent offrir au mourant et à ses proches la possibilité de vivre la fin de sa vie sans avoir ni à en hâter la fin, ni à la prolonger par des thérapeutiques acharnées.
8 - La Fédération est indépendante de toute religion ou confession.

Aujourd'hui, la Fédération rassemble 82 associations réparties sur l'ensemble du territoire, elle compte plus de 6 000 adhérents dont près de 2 000 bénévoles accompagnants formés.
 

Soins palliatifs : JALMALV, comment devenir bénévole ?
Contact :   Fédération JALMALV -
132, rue du Faubourg St Denis - 75010 PARIS - Tél 01 40 35 17 42 
Reconnue d’utilité publique le 26 mars 1993
federation.jalmalv@wanadoo.fr http://www.jalmalv.fr/

dimanche 13 février 2011

Association OSWALDO basée sur Fenouillet 31150

 Cette Association a pour but, de soutenir moralement, d'accompagner à domicile des personnes en fin de vie, et de conseiller leurs proches. 
 
La formation des bénévoles sont assurées par Catherine Morlot - Formateur agréé, soignant et détenteur du DIU de soins palliatifs et d'accompagnement et du DIU douleur. Et Jean-Christophe Aussenac -Psychomotricien
 
Son siège social est fixé au 3 Rue des Peupliers (31150) FENOUILLET
Téléphone : 06.16.66.19.06 / 05.62.79.60.94
Site internet : http://oswaldo.eu/